GILE Guangzhou 2023

De l’électricité dans l’air

S’il est un pays qui fait parler de lui en ce moment, c’est bien la Chine. Que ce soit sur le plan diplomatique, géostratégique, politique, l’Empire du milieu que certains imaginaient très affaibli par cette terrible période de pandémie, en sont pour leurs frais. Le pays signe son grand retour sur la scène internationale dans tous les domaines.

Plus que jamais, il va falloir compter avec le géant Asiatique, lequel a soif de retrouver son rang, comme le démontre notamment un salon bien connu dans son secteur, et qui revient plus fort que jamais. En effet, puisque c’est de lui qu’il s’agit, le GILE, acronyme de Guangzhou International Lighting Exhibition revient sur la scène internationale avec déjà des statistiques record.

Enfin donc, et après trois années de fermeture on ne peut plus hermétique, et la mise sous confinement impitoyable d’une grande partie de la population, le pays a rouvert ses frontières à une vitesse qui a surpris tout le monde. Mais au fond, fallait t’il bien s’étonner de cette décision. L’usine du monde, le premier exportateur mondial ne pouvait continuer à vivre éternellement cloîtré, au risque de voir son économie s’effondrer. En réalité, il était temps, puisque celle ci commençait à montrer des signes sérieux d’essoufflement. Connaissant le pragmatisme des dirigeants, ceux ci ont donc décidé de faire céder toutes les barrières, permettant ainsi le rétablissement de la circulation des marchandises et des biens. Cependant, cela n’a pas encore permis de rétablir complètement la situation. Ainsi, le marché intérieur connaît encore bien des difficultés. Les consommateurs nationaux, très affectés par l’épisode Covid, ont bien du mal à retrouver le goût de la dépense. Ils se tournent donc plus que jamais vers l’épargne, Il faudra du temps pour qu’ils retrouvent la confiance, et ceci d’autant plus que l’immobilier reste très impacté par de fortes turbulences en raison des difficultés financières des plus grand groupes locaux. Cette situation est d’autant plus ennuyeuse que Le logement constitue une priorité de la population, et que cette crise provoque un attentisme, accentué par une inflation des prix dans les grandes villes.

Gile Gungzhou 2023

Une bouée de sauvetage nommée export

Toutefois, en attendant que l’optimisme revienne sur les marchés intérieurs, nos amis Chinois ont su garder deux fers au feu. Si le grand projet du président Xi Jing Ping de faire accéder chaque citoyen à la prospérité grâce à la consommation nationale, devra encore attendre un certain temps, il n’en va pas de même pour les marchés de l’export ou l’Empire du Milieu règne en maître absolu, et le prouve. Le phénomène est d’autant plus accentué, que désormais la chine est ouverte aux étrangers, lesquels n’ont pas traîné pour s’y rendre à nouveau. C’est une véritable ruée à laquelle se sont livrées les entreprises occidentales. Les chefs d’état qui ont des intérêts là bas, ont rempli leurs avions présidentiels de tout le gotha du monde des affaires, afin de rétablir les contacts et surtout les contacts physiques qui avaient tant manqué. C’est dire l’attractivité de la Chine et de son industrie, laquelle est restée intacte, et même plus que jamais compétitive puisque les entreprises ont ajouté à l’avantage de prix toujours aussi compétitifs, l’atout qualité, et ceci se vérifie dans tous les domaines. Terminée l’image d’une Chine capable uniquement d’envahir le monde avec des produits de mauvaise qualité, à bas coût. Le pays est devenu un haut lieu des technologies de pointe capables de rivaliser avec ce qui se fait de mieux dans le monde. Tout ceci fait que si l’Empire du milieu reste une formidable plateforme de sourcing, elle propose désormais une offre de qualité dans tous les domaine. Ainsi donc celui ci possède deux cordes à son arc, qui en fait à la fois un fournisseur incontournable et un concurrent potentiellement redoutable pour l’économie occidentale.

Le Gile, un salon au double visage

C’est donc ce double visage qui fait de la Chine un pays toujours aussi puissant sur le plan économique, malgré les difficultés de son marché intérieur à retrouver son dynamisme d’avant crise. L’exemple se vérifie parfaitement dans le domaine qui nous intéresse. Il s’agit des secteurs de l’éclairage sous toutes ses formes. Depuis l’éclairage public, en passant par celui de l’habitation intérieure, de la décoration, du design, et des sources, l’industrie nationale de ce marché si vaste est présente dans tous les domaines. Depuis la petite unité de production ultra spécialisée dans le sourcing jusqu’aux fabricants de dimension mondiale, l’échantillon est plus que vaste.
C’est en tout cas ce que proposent les organisateurs du salon GILE qui se tiendra du 9 au 12 juin dans la ville de Guangzhou (Canton pour nous Français), avec une offre qui balaiera donc très large, comme cela a toujours été le cas. Cette grand messe de l’éclairage va donc frapper très fort, puisque le nombre d’exposants annoncés bat d’ores et déjà tous les records, à tel point que les deux grands bâtiments d’exposition font d’ores et déjà le plein, puisque le salon se dote d’un troisième. Il y a donc fort à parier qu’il en ira de même pour les visiteurs dans la mesure où les étrangers sont désormais les bienvenus. Certes, le GILE s’était tenu l’en passé, avec d’ailleurs un très joli succès, mais réservé uniquement aux nationaux. Cette année avec le grand retour des acheteurs et professionnels du secteur venus du monde entier, les organisateurs sont plus que confiants quant aux résultats finaux en termes de fréquentation.

Problèmes et solutions

Ce n’est un secret pour personne, le monde de l’éclairage est devenu un univers complexe ou s’imbriquent des réglementations strictes en matière de respect de l’environnement, d’économie d’énergie de sécurité, de design avec en corollaire une technologie toujours plus sophistiquée. Aussi est ce pour cela que les organisateurs parlent de solutions et mettent en scène présentations thématiques, rencontres, conférences et séminaires. Ils suivent en cela Messe francfort qui au delà de présider au destinées du salon, sert de référence. En effet, c’est l’esprit de Light & Building qui règne sur la plateforme Cantonaise où la mise en valeur de l’offre globale relève de la même réflexion. C’est ainsi que l’édition 2023 verra la mise en place de 6 thèmes nommés “New era of smart technology,” “Lighting creates better future lifestyles” “Digital space” “Smart green city” “Lighting empowers sport” “Zero carbone future”. Derrière tous ces titres se cachent rien de moins que les enjeux de l’éclairage dans sa globalité. Tout ceci et bien d’autres choses seront abordées via un groupe de discussion nommé “Dual circulation”.
Voilà donc un rendez vous qui n’a rien perdu de sa superbe malgré les années noires. Le marché et les enjeux sont considérables, et il faut surtout y voir aussi le savoir faire de Messe Francfort qui reste à la pointe dans le domaine des salons de l’éclairage, et cela montre aussi qu’un savoir faire organisationnel ne se perd jamais quelles que soient les circonstances.