Light et building

Un Light et Building, hautement stratégique

Mais que va t’il donc se passer du 2 au 6 octobre 2022 de si important pour l’avenir du monde ? A propos de quels enjeux stratégiques pour l’avenir de la planète, des exposants d’un salon vont t’ils devoir montrer leur savoir faire ? Pourtant derrière ces affirmations quelque peu grandiloquentes, tout ceci n’est que pure vérité, puisque le salon Light et Building qui signe son grand retour sera au cœur des débats de notre avenir proche et lointain dans le domaine de l’énergie avec l’éclairage et l’électricité.

En effet, et qui l’eût cru, mais nos sources de lumières lors de l’édition qui s’est tenue avant le COVID, étaient au cœur de toutes les innovations technologiques avec pour but une réduction de consommation énergétique, liée à des performances toujours améliorées. Chaque fabricant, chaque industriel de l’éclairage avait fort bien compris qu’il fallait agir.

Mauvaise surprise venue de l’Est

Mais d’aucuns n’avaient prévu un événement qui s’est abattu sur le monde avec l’invasion militaire de l’Ukraine par l’armée russe et dont les conséquences sur nos ressources pèsent chaque jour un peu plus que ce soit en termes de pénurie, de coûts et d’approvisionnement. Ajoutons l’accélération brutale du dérèglement climatique et le tableau ne peut être potentiellement plus noir, puisqu’aujourd’hui, le monde et plus particulièrement l’Europe occidentale, déploie des efforts gigantesques afin que nous puissions avoir suffisamment d’électricité cet hiver pour notre consommation individuelle, et faire tourner les entreprises, les éclairages publics. Le déclenchement du conflit Ukrainien a pris tout le monde par surprise. Mais de là à imaginer que nos sources de lumière et de d’énergie de nos industries pouvait se tarir, voilà qui aurait bien surpris Mrs Edison et Westinghouse s’ils revenaient parmi nous.

Un drôle de contexte pour cette édition de Light et Building

C’est donc dans ce contexte plus ou moins étrange que le plus grand rendez vous mondial de l’éclairage, ses sources et dérivés, en l’occurrence les technologies du bâtiment signe son grand retour pour une édition d’automne qui se tiendra du 2 au 4 octobre. Autant le dire, c’est avec beaucoup de curiosité que notre équipe de Trade shows Mag attend ces journées, lesquelles auront un parfum spécial.
Cependant Chez Messe Francfort, on sait tout cela, ce qui n’empêche pas les organisateurs qui en ont vu d’autres de mettre en place un salon ou déjà plus de 1500 exposants venus de 46 pays pourront présenter leurs nouveautés et innovations dans les secteurs la lumière et l’éclairage, de l’électrotechnique, de la domotique et de “l’Immotique”. Pour info Ce néologisme calqué sur le mot domotique, désigne les solutions automatiques où informatiques au service des occupants d’un bâtiment d’envergure, qu’il s’agisse d’un immeuble, d’un bâtiment tertiaire ou public.
Au delà donc de l’environnement géo stratégique, le secteur avait un besoin urgent de communiquer sur les nouveautés et les tendances du marché, mais aussi une forte envie de la part des acteurs de la profession de pouvoir échanger de visu. C’est désormais une réalité.

Light et Building

Optimisme malgré tout

Malgré ces vents mauvais qui soufflent sur le monde, la vie continue, l’optimisme et les sourires reviennent chez Messe Francfort ainsi que le déclare Johannes Möller directeur de la marque Light & building « Je suis très heureux que nous puissions corriger nos prévisions à la hausse. En effet nous avons reçu beaucoup d’inscriptions à la hausse. Ceci démontre bien que le secteur approuve résolument l’édition d’Automne de Light & Building et l’on remarque clairement combien tous ces professionnels sont heureux de se revoir physiquement ».

Pleins feux sur la technique intelligente du bâtiment

Le groupe de ces produits positionné dans les halls 9, 11 et 12 rassemblera l’intégralité de l’offre, allant de l’automatisation des bâtiments à la gestion énergétique intelligente et l’infrastructure de recharge électrique en passant par les systèmes d’installation. Le vaste programme axé autour de grands thèmes de la technique des bâtiments sera concentré pour la première fois à Building Plaza dans le hall 9.0. Cet espace est le haut lieu des conférences, des tables rondes et séminaires lesquels ciblent les tous derniers développements dans les applications intelligentes, l’interconnexion, et une utilisation respectant les objectifs climatiques, cela va sans dire.

Intersec building : les techniques de la sécurité connectée

Qu’il s’agisse de restrictions d’accès, de vidéosurveillance, de protection anti incendie ou de protection des données, les exigences en matière de techniques sécurité s’intensifient dans le bâtiment du futur. C’est pourquoi l’interconnexion et la sécurité seront des thèmes majeurs du salon. Le segment Intersec y réunira l’offre correspondante dans le hall 8. Le forum sera le haut lieu des échanges professionnels sur le sujet avec des échanges d’experts dans le cadre d’un programme prestigieux.

Lumière !

Lors de cette édition à venir, celle ci brillera de mille feux dans les halls 3, 4 et 6. L’offre internationale regroupera les acteurs dont le design s’exprimera dans tous les styles de décoration, mais aussi les luminaires techniques, l’éclairage extérieur et public, celui de sécurité et secours. Le hall 8 hébergera les fabricants de source lumineuse, de composants techniques et de commandes pour l’éclairage. Cet espace combinera une scène destinée aux séminaires débat et remises de prix, et sera situé juste à côté des surfaces consacrées aux démonstrations, lesquelles constitueront les points de départ des visites guidées. Ce sera aussi l’espace central de rencontres pour les designers, les concepteurs, les architectes

Voilà donc un copieux programme pour une reprise qui s’annonce passionnante à bien des égards ; Tout ceci n’a pas échappé aux 46 exposants étrangers venus notamment d’Italie, Turquie, Espagne, Pologne, Pays Bas,    Grande Bretagne, Belgique, Grèce et bien sûr de France.

Light & Building : 2/6 octobre
Intersec Forum : 3/6 octobre
Light & Building Digital extension est accessible du 2 au 14 octobre