MIFF 2023

La fortune sourit aux audacieux

A l’été 2022, le monde sortait peu à peu de l’épisode Covid, et  les frontières commençaient à peine à se rouvrir, avec cependant encore beaucoup de prudence de par le monde et particulièrement en Asie, tant cette pandémie avait laissé des traces. Il ne faut pas oublier qu’à cette époque la Chine était barricadée à double tour pour le plus grand malheur de ses  habitants cloîtrés chez eux. Toutefois, le front des  fermetures de frontières commençait à se lézarder, grâce notamment au gouvernement Malaisien  qui décida d’ouvrir les siennes, pour le plus grand bonheur des organisateurs du salon MIFF qui s’est engouffré dans la brèche avec une audace qui pouvait interpeller. Ce pari  a été largement gagnant comme le prouve le très beau succès de l’édition 2023.

Il fallait pourtant oser pour se lancer dans une telle aventure. En effet, il ne faut pas oublier que le retour du salon MIFF n’a eu lieu qu’il y a moins d’un an, puisque c’est en juillet 2022 que la salon a rouvert ses portes après deux ans de fermeture. Pour les organisateurs cette situation ne pouvait plus durer et il était impensable d’attendre encore plusieurs mois, au risque de perdre le bénéfice de toutes ces années qui voyaient le rendez vous de Kuala Lumpur monter en puissance jusqu’en 2019, au point de devenir la référence des plateformes professionnelles destinées au meuble pour le Sud Est Asiatique. Mais un réputation flatteuse est quelque chose de fragile, et nécessite d’être en permanence confortée, et cela passe par des années de travail. A contrario, il est facile de vite se faire oublier. Un salon est un produit fragile sur lequel les organisateurs doivent veiller avec soin, ce que ceux ci faisaient avec beaucoup de soin et de professionnalisme. Seulement aussi performant que l’on puisse être, qui aurait pu prévoir une telle catastrophe, s’étalant sur une telle longueur ? Personne sur le planète n’a trouvé de recette miracle pour endiguer cette pandémie, si ce n’est celle du confinement qui fût la pire des solutions pour tous les secteurs d’activité économique confondus, avec notamment en tête de peloton les salons qui cochaient toutes les cases les menant droit à la disparition pure et simple.

Coup de poker gagnant du MIFF

Dans ce contexte anxiogène, les organisateurs du salon MIFF ne sont pourtant pas restés les bras croisés. Ils sont restés en permanence connectés avec la profession, via le digital qui s’est avéré d’une importance déterminante pendant tout ce temps. Ainsi naquit Furniverse qui devint un salon virtuel et permit ainsi des échanges commerciaux en ligne. Les concepteurs du site avaient largement misé sur l’interactivité, ce qui a permis aux acheteurs et aux fabricants de pouvoir échanger au cœur d’une interface très dynamique. Seulement, aussi bien fait, aussi utile a t’il été, une plateforme digitale a ses limites et rien ne remplace les contacts humains, et il paraissait impensable de laisser encore une année blanche Puis vient enfin l’éclaircie de réouverture des frontières, avec cependant quelques règles de prudence. Tout ceci n’a pas échappé aux managers du MIFF qui se sont engouffrés dans la brèche avec audace, dans la mesure où malgré la liberté de circuler et de voyager retrouvées, il existait dans les populations encore bien des réticences, à fortiori pour des visiteurs venus des pays occidentaux et pour lesquels ce voyage lointain pouvait provoquer quelques hésitation. Malgré tous ces obstacles potentiels, le MIFF eût lieu. Certes ce n’était pas l’édition du siècle, mais il fallait occuper le terrain et casser la spirale infernale des annulations mortifères, et finalement tout s’est bien déroulé. La décision des autorités malaisiennes de considérer la pandémie sur le déclin et celle des organisateurs du MIFF d’occuper le terrain, ont été les bonnes et le défi a été relevé avec succès puisqu’il a posé les jalons d’un retour à la normale, aux dates historiques traditionnelles. Si aujourd’hui une telle décision paraît un peu moins audacieuse, c’est parce que cette époque maudite s’efface peu à peu des mémoires collectives, mais pourtant, rien n’était vraiment assuré. On pouvait tout imaginer à l’époque, comme par exemple la résurgence d’un nouveau variant dévastateur qui aurait tout remis en question. Réinstaller le salon quelques mois après n’était pas chose totalement assurée. C’est donc un vrai coup de poker que les organisateurs ont joué et celui ci s’est avéré gagnant prouvant une fois de plus que la fortune sourit toujours aux audacieux.

MIFF Malysia 2023

Une autre dimension

C’est ainsi que 8 mois plus tard fabricants et industriels de la profession du meuble ont pu revoir les acheteurs et échanger avec eux de visu, mais là, c’est sur un rendez vous d’une autre dimension qu’ils se sont rencontrés. Le MIFF (acronyme de Malaysia International Furniture fair) a retrouvé son rang lors de cette édition qui s’est donc tenue du 1er au 4 mars. En effet, nous avons eu l’impression que rien ne s’était passé de sérieux pendant presque trois longues années. Sensation étrange en tout cas que d’avoir le sentiment de se retrouver propulsés dans le monde d’avant, et quel plaisir de revoir cette énergie retrouvée, cette agitation propre aux salons dynamiques. Toujours est t’il que ce que nous avons ressenti et vécu, n’était pas qu’un ressenti, comme le prouvent les chiffres avec une présence de 673 exposants venus présenter leurs nouveautés et innovations à quelque 19 273 visiteurs acheteurs, dont 30 % étaient étrangers et 40 % faisaient le déplacements à Kuala Lumpur pour la première fois. Autant dire que les deux sites, à savoir l’historique MITEC (Malaysia International Trade& Exhibition centre) et le très moderne WTCKL (World Trade Centre Kuala Lumpur) ont été fort bien occupés, pour la plus grand bonheur de tous, puisque tous les indices de satisfaction ont atteint des sommets, tant de la part des visiteurs que des exposants. A noter également le chiffre remarquable de la présence sur le salon de représentants de 136 pays et régions. S’il n’en reste pas moins vrai que le MIFF est le rendez vous de référence dans la région du Sud Est Asiatique, l ‘événement affiche un score plus qu’honorable dans le domaine de l’internationalité, et lorsque l’on regarde de plus près les statistiques par pays, on notera la présence des USA, de l’Inde, de l’Australie et du Japon qui ont occupé les premières places en termes de visitorat, ce qui n’est pas rien en regard du poids économique que pèsent ces nations. La vieille Europe est un peu un ton au dessous, mais il y a fort à parier qu’elle retrouvera son rang, la sachant rassurée quant au succès de cette édition du grand retour.

Un chiffre d’affaires record

Mais ce qui reste surtout le plus grand succès de cette édition 2023 se trouve dans le volume d’échanges commerciaux de cette édition, puisque le chiffre d’affaires absolument remarquable de 1,21 milliard de dollars vient battre celui de l’année 2019, établissant ainsi un nouveau record, avec une progression de 19% ! On n’est donc pas venu pour s’amuser sur cette édition du renouveau, du grand retour du MIFF. Tout ceci prouve le bien fondé d’avoir relancé la machine en 2022, ce qui a permis de préparer le terrain et redonner confiance à tous, qu’ils soient visiteurs ou acheteurs. Il faut y voir aussi le travail de fond effectué par Informa Market, pour proposer une offre en adéquation avec la demande des acheteurs étrangers. Si l’essentiel des entreprises exposantes étaient Asiatiques, celles ci sont rompues à l’export, et pas seulement les fabricants Chinois revenus en force cette année, puisque ceux ci occupaient un étage à aux seuls au sein du site WTCKL, avec le soutien des organisateurs de Furniture China, lesquels ont encouragé les entreprises de l’Empire du Milieu à exposer sur le salon, et la bénédiction de ceux du MIFF, preuve que l’on peut avoir des intérêts communs en bonne intelligence. Mais il ne faut pas surtout noter le dynamisme des sociétés Malaisiennes tournées aussi vers l’export, en raison notamment de leurs performances dans l’industrie du bois. Ce n’est cependant pas d’hier que le phénomène existe. Le pays a su exploiter avec beaucoup d’intelligence cette ressources naturelle dont elle possède une exceptionnelle variété d’essences. Ces richesses naturelles, les d’entreprises nationales ont su les faire prospérer avec le soutien des autorités qui ont accompagné les fabricants dans leur développement, notamment a destination de l’export dans le domaine du secteur du meuble. C’est ainsi qu’aujourd’hui il est permis de dire que la Malaisie est une des places fortes de cette industrie comme elle l’a prouvé sur le salon avec ses nouveautés et innovations tout à fait dans le courant des tendances des marchés. En tout cas, voilà un endroit qui a su démontrer au monde qu’il n’est pas qu’une magnifique destination touristique et un des paradis de la gastronomie sur le continent, mais aussi une nation dynamique qui sans bruit s’est invitée à la table de celles qui comptent dans beaucoup de domaines. Comme tout un chacun dans un monde difficile, dangereux, elle doit faire face à ses problèmes politiques et religieux, mais elle ne s’en sort plutôt pas trop mal, et le visiteur pourra constater que la cohabitation entre toutes les populations se passent plutôt bien. Certes, on parle souvent de la main mise de l’ogre Chinois, mais la réalité est moins caricaturale. De nombreux accords de coopération économiques entre les deux états sont signés ou en gestation, au nom des intérêts communs. Tout ceci méritait d’être souligné. Dans un environnement géopolitique instable, la Malaisie n’est pas l’endroit le plus menacé de la planète.

MIFF

Galerie

Une offre clairement positionnée

Ce qui a sans doute permis au MIFF ce retour rapide à ses fondamentaux d’avant la crise et même un peu plus, lorsque l’on constate ce fameux chiffre d’affaires record enregistré, c’est aussi la cohérence de l’offre globale. Sous l’influence et le poids des fabricants et industriels Malaisiens, qui se sont comptés au chiffre plus que respectable de 321 exposants, l’offre est clairement positionnée en milieu de gamme mais avec une production de solidité. Les produits proposés ne font pas dans l’ostentation tapageuse. C’est du solide, du sérieux, agrémenté d’une qualité fabrication sans reproches. Dans cette période de crise grave que le monde traverse aussi sur le plan économique, ces atouts sont des arguments absolument majeurs. Le consommateur quel qu’il soit, d’où qu’il vienne, est très sensible aux phénomènes de durabilité. Ce terme est même essentiel, puisqu’il se rajoute aux préoccupations environnementales. Il n’est plus question de gâchis aujourd’hui. Au delà des questions de budget, il est aussi question de fiabilité laquelle est liée de respect de la planète. La fameuse “Green Economie” est venue imposer ses cahiers des charges avec les soutiens de tous les peuples du monde. Il s’agit de consommer sérieux, naturel, respectueux de l’environnement, avec évidemment le meilleur rapport qualité prix possible. C’est donc dans le respect de ces tendances que les industriels locaux font évoluer leurs gammes de nouveautés et innovations. L’autre atout majeur de l’offre globale du salon réside dans une vaste couverture des produits destinés à l’ameublement. Celle ci ratisse très large, a destination de toute la maison. Néanmoins il y a eu des vainqueurs cette année. Ainsi, les meilleurs résultats de vente ont t’ils été enregistrés dans les secteurs du meuble pour la salle à manger, suivie de la literie toujours plus dynamique au fur et à mesure que tout un chacun découvre les vertus d’un sommeil de qualité. Viennent ensuite, le salon, le bureau qui retrouve ses lettre se noblesse avec le travail à domicile stimulé par la pandémie, les canapés et leur garnitures et enfin la cuisine.
Voilà donc un retour en fanfare du salon MIFF dont les résultats dépassent toutes les prévisions les plus optimistes, faisant ainsi oublier ces années si douloureuses que le monde a traversé. Ceci prouve que celui ci reste un leader incontestable dans sa zone d’influence, que son attrait est toujours aussi fort, et enfin que le pari de relancer la machine prudemment l’été dernier a aussi constitué un élément essentiel pour assurer le succès de cette année 2023 qui voit enfin le vrai MIFF de retour pour notre plus grand bonheur, car au delà de l’aspect business, la qualité de l’accueil et la professionnalisme des organisateurs n’ a jamais disparu pour le plus grand bonheur des visiteurs et le nôtre.